Sortie type Gravel en campagne parisienne

Le circuit de ce matin avec Frédéric, aurait plu à Jean-Louis qui n’a pas osé nous suivre. Pas très long 63 kms ni trop rapide 22 de moyenne.

Et pour cause, c’était un circuit exploratoire sur et en dehors de notre asphalte préféré c’est-à-dire bien souvent en forêt sur ces sentiers tranquilles et non goudronnés aux alentours de Neuilly.

Pas la peine de chercher à aller vite, c’était impossible. Ni de chercher de longues côtes, c’était tout en douceur et en couleurs en cet automne bien entamé maintenant.

 

Nous étions 5 au rendez-vous. Frédéric, Jean-Louis (qui pense sérieusement au gravel parait-il…), Christiane et Chantal nos bientôt nouvelles expertes en GPS et moi-même.

 

Merci à Frédéric qui a osé m’accompagner ce matin. Ce nouveau circuit comportait quelques innovations et avait tout ce qu’il fallait pour nous faire perdre notre sens de l’orientation alors qu’on était constamment à quelques mètres de lieux très classiques. Jamais vous ne verrez Longchamp, la montée de St Cloud, la D307, St Cyr l’école, la minière , Buc, l’aqueduc de Buc, re-Buc, Jouy sans l’homme mort, Bièvres et Meudon de cette manière si vous n’osez pas ce circuit.

 

Je détaille pour les motivés…

Départ direct de la mairie vers l’avenue Charles de Gaulle puis sur l’anneau de Longchamp pour se chauffer les muscles.

Traversée de la seine ni à Suresnes ni à Boulogne mais via le petit pont piéton en sortie de Longchamp. Ne pas poser pied à terre svp. C’est pas du jeu.

Casse pattes vers St Cloud pour rejoindre le golf de St Cloud puis traversée de de la forêt de Rueil via le bois de St Cucufa.

Pour nous rassurer on descend ensuite la D307 jusque St Cyr qu’on rejoindra sur la piste cyclable. Ne pas rater l’entrée de la piste sinon t’es marron…

A St Cyr pas de pause au café qu’on connait mais directo un autre casse pattes bien caché qui passe sous la N12 pour déboucher dans un bois inconnu. Bel étang , sentiers forestiers à tout va ; Mais où est-on ? C’est en sortie de ce bois, longeant cet imposant étang qu’on découvre qu’on était à la minière… C’est malin !

Et pour sortir de la minière d’habitude soit tu montes à gauche vers Versailles et c’est dur ou soit tu montes à droite vers Guyancourt et c’est dur aussi. C’est malin ! Pourquoi ne pas continuer tout droit ? Très bonne idée ! Let’s go et on a longé une petite rivière bucolique sur une belle petite piste cyclable pour déboucher sur Buc ! Buc est par ici ? Aie Aie Aie on commence à perdre notre latin. Déjà qu’il est loin ce latin de nos jeunes années folles…

Mais ce Buc ci c’est le Buc du bas. Bis repetita casse pattes. Et emporté dans notre élan on rate le virage à gauche. Demi -tour puis c’est reparti pour déboucher sur le château de Buc.

On file alors à travers Buc et on rejoint le célèbre Mirage (l’avion de chasse) en haut de l’aqueduc de Buc. Terrain connu. Archi connu. On file vers Jouy puis bip bip « hors parcours »… Car oui il faut alors prendre un petit chemin de forêt qui descend le long de l’aqueduc mais qui est un peu sportif… C’est là où il faut rester sur les freins, debout, sans aller trop vite ni trop lentement. Jusqu’à cette descente de 3 m de long mais à combien ? 20 ? 30% en tout cas pied à terre avant puis on se lance et chacun sa technique. Je me lance je freine à fond en bas pour ne pas filer dans le décor ; Frédéric bloque les roues durant la descente pour arriver tout cool en bas. C’est passé. Certains du VCN auraient peut-être râlé. A voir si on les fait passer par ici… Un panneau en pierre nous rappelle que cet aqueduc est de 1682…

Frédéric en profite pour remettre sa chaine qui a sauté, et c‘est reparti dans les feuilles, les châtaignes, les racines ; Je cale dans une petit côte bêtement (mauvais pignon arrière mauvais plateau) puis on arrive dans le haras du bas de Jouy que vous connaissez tous mais que vous ne situez pas c’est normal vous ne l’avez jamais traversé ainsi… Un cheval se repose dans la cour ; on s’esquive lentement. A nous l’homme mort maintenant ?

Hé bien non. On tourne vers l’opposé, vers les Loges en Josas ; belle côte. On monte en puissance on n’est pas là pour faire du tourisme quand même ! Une fois en haut, logique, on redescend. Vers Jouy et l’homme mort ? bis repetita x2 que nenni. On va en fait longer le bois de l’homme mort via cette route sinueuse qui mène à Bièvres puis à Meudon via le Plessis Robinson. Autre casse pattes bien raide à Meudon.

Et c’est fini. Descente. Boulogne. Neuilly. Et maison. Comme ET (dites « iti »).

 

Bref cela nous a bien plu.

A vous de voir si vous voulez le refaire. Cf la vidéo qui donne une idée de l’ambiance.

Ce n’est pas si gravel (inutile d’amener un VTT, ok pour le VTC) que cela mais ayez un vélo bien préparé (pneus révisés, bien gonflés, oreilles et yeux attentifs).

C’était un peu court 3h30 mais parfois même quand c’est court c’est intense et très bien.

 

Les stats : https://www.strava.com/activities/1939093982 65 kms 3h30 600 m 6°C et 22 de moyenne

Le relive avec les photos : https://www.relive.cc/view/1939093982

Les photos : https://photos.app.goo.gl/VPAMmX2KgwYfgqvdA

La vidéo: https://wetransfer.com/downloads/916b9168bd97715aeff6decee468332820181101171857/7b1ffa33e530b4d7d746d930a2c8a27020181101171857/1057de

Quelques compléments avec la vidéo qui dure 4 minutes (c’est la 1ère fois que j’en fais, syez indulgent avec le montage..) :

Le début = le bois de la minière

50’’ = la fameuse descente de Buc avec Frédéric qui remet sa chaine.

2 40’’ = petit chemin avant Buc

A 3’ 59’’ vous pouvez aaréter je n’ai aps su supprimer la fin…

 

Et vous Christiane Jean-Louis Chantal quel circuit ? Un peu de mécanique parait-il aussi ? 😊

 

PS : Merci à Albeniz que je trouve sublime. Mais pas à vélo.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.