Retour sur les Pommes de Terre Salées 2024

Le cru 2024 des Pommes de Terre Salées aura été le meilleur jamais produit par le VCN. Pour cette édition, nous avons eu 331 inscriptions (186 sur 200km route, 42 sur 300km, 26 sur 400km et 77 sur Gravel 200km). Ce BRM est désormais devenu un incontournable pour tous les cyclotouristes sportifs.   

Les premiers participants se sont lancés de Neuilly-sur-Seine le vendredi 24 mai à 21h pour affronter la nuit et les 400km qui les séparait de Mers les Bains.
 
 
Le parcours du 400 empruntait une première boucle de 175km dans le Vexin jusqu’à Gisors, où les premiers participants sont arrivés au lever du soleil.
     
Quasi en même temps les participants du 300km prenaient la route sur la même trace que le 400.
   
Ensuite cela fut le tour pour les braves participants du 200km Gravel, qui partaient dans la bonne humeur pour affronter des chemins boueux.
Finalement les participants du 200km route se sont lancés à 7h10 précédés pas un peloton de femmes, sous un beau soleil de printemps.
Les 4 parcours confluaient au joli village de Gerberoy, classé parmi le « Plus beaux villages de France » (tout comme La Roche-Guyon et Lyons-la-Forêt qui étaient aussi au programme du 300/400).
Pour les participants du 400, à partir de ce point ils avaient encore pratiquement la moitié du parcours à faire, en partant vers la jolie Abbaye de Valloire, pour ensuite contourner la baie de Somme, le phare du Hourdel et arriver à Mers les Bains vers 17h pour les premiers arrivés.
   
En ce qui concerne les 3 autres parcours, les participants du 200 et 300 sont partis de Gerberoy sur une même trace vers Aumale, la forêt d’Eu et finalement Mers les Bains.
Les participants du gravel ont continué à emprunter aussi des chemins vers la forêt d’Eu et Mers les Bains, où tous sont arrivés avec des vélos peints en une seule couleur, la couleur boue !
   
 
A l’arrivée, tous les participants ont été accueillis par des bénévoles du VCN qui avaient préparé un copieux et délicieux ravitaillement, avec des bons produits locaux : gâteau battu, fromage local, bière locale…
Certains participants sont rentrés en train le soir même, d’autres ont dormi sur place pour profiter de la mer et la belle météo.
Il y a même eu des courageux participants qui sont partis le lendemain matin dans le sens inverse … mais toujours à vélo…
                     
Vivement l’année prochaine pour accueillir à nouveau tous ces passionnés de vélo, et au VCN on fera de notre mieux pour que 2025 soit un grand cru … classé.
                     

Retour sur le premier Dodécaudax du VCN

« Dodécaudax », késako?

Il y a quelques mois, notre président nous a annoncé vouloir organiser un Dodécaudax. Le principe d’un Dodécaudax (= dodéca (12 en grec) + Audax) consiste à réaliser une randonnée d’au minimum 200 kilomètres chaque mois pendant 12 mois consécutifs. Il est possible de commencer à n’importe quel moment de l’année.

« T’es sûr »

Notre première réaction au sein du comité directeur était d’abord un peu sceptique, car oui, chaque semaine les sorties du Club rassemblent 40 à 50  membres, mais sur des distances entre 70km et 120km. Ensuite on s’est tous dit qu’il fallait l’ouvrir à tout le monde, nous avons bien plus de 250 participants à notre BRM, donc pourquoi pas réunir 100 cyclos une fois par mois ? En effet la limitation de 100 personnes était d’un côté un cap psychologique, mais aussi une limite imposée par l’organisation, car au dessous de 100 participants, les déclarations administratives deviennent assez complexes.

Allons-y

Du coup le VCN s’est mis en ordre de bataille pour organiser un parcours de 200km une fois par mois ! Il fallait penser à plein de choses : le règlement,  les visuels, les inscriptions, les assurances, la promotion de l’évènement, et bien sûr les parcours. Chose dite, chose faite, le samedi 13 avril, le VCN organisait son premier Dodécaudax.

13 avril, le Jour J

Au total 76 inscriptions, même si finalement un tiers des participants ont manqué à l’appel. Mais ce n’est pas grave, les 48 participants se sont lancés entre 7h00 et 7h20 en 3 groupes d’allures différentes. Ils ont tous profité d’une très belle journée ensoleillé sur un beau parcours vers Chantilly, Senlis, le magnifique château de Pierrefonds et retour à Neuilly, pour se donner rendez-vous sur une terrasse afin de prendre la bière de la convivialité.

Vivement le 11 mai pour la deuxième édition.

Retour sur les Pommes de Terre du Centenaire 1923-2023

L’édition 2023 de la randonnée des Pommes de Terre devait marquer les esprits car c’était le Centenaire du VCN. C’est chose faite, les 210 cyclistes qui ont participé à cette édition ont pu profiter des tous nouveaux parcours en Vallée de Chevreuse.

Trois parcours route de 75 km, 100 km, et 130 km  et un parcours gravel de 85 km plutôt engagés ont mené les cyclistes vers l’Abbaye des Vaux-de-Cernay.

La météo a voulu se joindre à cette grande fête avec une journée sous un grand soleil et des températures dignes d’un 14 juillet.

Les participants ont en tout avalé plus de 20.000 km de route, plus de 300 litres d’eau, 20 kg de fruits, et pour ceux qui nous ont rejoins à l’arrivée au stade Monclar, 40 litres de bière, 35 kg de frites et 15 kg de saucisses et 200 cakes !

            

Prochain rendez-vous au mois de mai 2024 pour les Pommes de Terre Salées ! À bientôt et merci à tous les participants et aux 35 bénévoles du VCN qui ont permis le bon déroulement de cette rando.

Note : Beaucoup de photos bientôt disponibles sur ce site !

Retour sur les Pommes de Terre Salées 2023

Suite au succès de la première édition 2022 du « BRM 200 des Pommes des Terres Salées » entre Neuilly-sur-Seine et Mers-les-Bains, le VCN a décidé d’organiser le 13 mai 2023, année du Paris-Brest-Paris, non seulement le 200 km mais aussi un 300 km. Pari gagné, malgré des nombreuses annulations à cause d’une mauvaise météo (fort vent annoncé et bien présent) nous avons eu 143 participants : 54 pour le 300 et 89 pour le 200. Quelques abandons en cours de route, mais la plupart des participants sont arrivés à bon port… celui de Mers-les-Bains !

Après un bon ravito au départ, les premiers participants du 300 se sont élancés à l’aube à 5h00 du matin. Les participants du 200 sont partis par vague d’allure à partir de 7h00. Les premières heures se sont déroulées sous les nuages mais à partir de 10h00 le soleil a commencé à pointer son nez, pour finalement se dévoiler avec toute sa splendeur sur le reste du parcours. Un vent du nord-est a accompagné les participants depuis les premiers kilomètres, et n’a fait que prendre de la force au fil des heures.

Un beau parcours qui a emmené les participants d’abord dans le Vexin pour ensuite traverser les premiers villages de Picardie jusqu’au point de bifurcation des 2 traces, à Croixrault. Les participants du 200 sont ensuite partis en direction nord-ouest vers Mers en suivant la vallée de la Bresle. Ceux du 300 en direction nord vers Crécy, pour suivre la vallée de l’Authie, ensuite contourner la Baie de Somme pour arriver à la pointe du Hourdel et finalement descendre vers Mers.

Les premiers participants du 200 sont arrivés vers 16 h 00 où une belle collation et une bière locale les attendaient. Le reste des participants est arrivé par groupe tout au long de l’après-midi jusqu’à la fin de la soirée pour les derniers arrivants du 300. Certains ont dormi dans le local habilité par le VCN, pour repartir le lendemain en train, en voiture ou encore à vélo. Belle cuvée 2023 des Pommes de Terres Salées, qui pourrait devenir un brevet incontournable pour tous les cyclos dans les années à venir ! 

Le VCN présent à la Liège-Bastogne-Liège 2023

5 courageux VCNistes sont partis pour participer au LBL Challenge en version longue (251 km et 4500 m de D+) ce 22 avril 2023. Au parcours toutes les côtes mythiques de la Doyenne des classiques : le Stockeu (avec sa stèle dédiée au grand Eddy Merckx), la Redoute, la Roche aux Faucons…

Départ du gîte à 6 h 00 du matin pour faire les 12km jusqu’au départ à  Banneux. Superbe météo au départ, et très beaux paysages dans les Ardennes, vallonnés à souhaits et donc quelque peu pentus. Mais c’est la règle ici.

Cotes mythiques comme la Redoute qu’on a passé comme si de rien n’était malgré ses 2 raidars à 20 % puis surtout la Roche aux Faucons. Beaucoup plus difficile, 1,5 km a 11 % de moyenne…

Puis une pluie très forte vers la fin. Nous étions glacés mais heureusement proches de l’arrivée. Retour au gîte vers 21 h 00, totalement épuisés. Belle journée mais qu’est-ce que c’est difficile ! À voir les pros demain. Ce sera un autre monde…